Route 60: Voyage en vélo à travers l'Europe. Des histoires sur nous tous. Route 60: Voyage en vélo à travers l'Europe. Des histoires sur nous tous.

Route 60: Voyage en vélo à travers l'Europe. Des histoires sur nous tous.

Jean Dujardin, un journaliste vivant en Belgique, a décidé pour le 60ème anniversaire de l'Union Européenne de se lancer un défi : faire un tour de l’Europe et de la Tunisie en vélo. A travers cet article, il nous raconte son aventure sur les routes EuroVelo 3, 4, 6, 7, 8 et 10.
Route 60: Voyage en vélo à travers l'Europe. Des histoires sur nous tous.

© Jean Dujardin

Il y a un an, j'ai décidé de faire un voyage de plusieurs mois à vélo. On peut penser que j'ai toujours voyagé à vélo, mais ce n'est pas le cas. J'avais l'habitude d’en faire tous les jours pour aller travailler à Bruxelles. J’avais également déjà fait quelques petits voyages à vélo. J'ai toujours adoré la liberté que procure le vélo: la possibilité de faire une halte rapide sur le chemin du travail pour prendre un café. Alors pourquoi ne pas mettre tout cela de côté pour un moment et d’aller prendre un café à Stockholm ou à Patras?

Je vis à Bruxelles depuis plus de 15 ans et j'ai toujours senti qu'il y avait une identité européenne. Alors que l'Union Européenne célébrait en 2017 ses 60 ans d'existence, j'ai décidé de faire l'expérience de cette liberté de voyager. Je voulais voir l'Europe et les Européens dans cette optique.

Il a fallu quelques mois pour bien préparer le voyage. J'ai acheté un vélo en kit dans une association de vélo bruxelloise et l'ai monté avec l'aide de l'un de ses professionnels. Ma principale préoccupation pour un voyage sans tracas était d'avoir le bon vélo et assez de compétences pour faire face à d'éventuels problèmes techniques. L'idée était de faire le tour de l'Europe à vélo... sans penser à un itinéraire précis. J’ai donc commencé mon périple en mai 2017 et j'ai traversé l'Europe continentale ainsi que la Tunisie.

 

Pays-Bas - Suède - Danemark

Le "fietspunten" dans le nord des Pays-Bas, est un bon point de départ pour un voyage cours ou long à vélo. Ces superbes pistes cyclables m'ont amené là où je souhaitais aller: en Suède et au Danemark. Ce sont des endroits idéals pour faire du camping sauvage. J'ai suivi l'EuroVelo 3 - Véloroute des Pèlerins au Danemark et l'EuroVelo 10 - Véloroute de la Baltique jusqu'à Stockholm. J'ai eu beaucoup de chance d'y être le samedi 24 juin alors que la Scandinavie célébrait  le "Midsommar" ou solstice d’été. Pendant ce week-end, la ville s'est transformée en un grand festival!

Dans un pays densément peuplé comme la Belgique, il est difficile de faire du vélo en silence, mais il est facile de trouver une piste cyclable assez éloignée des routes principales pour pouvoir profiter du trajet. La Scandinavie, c'est tout l'inverse: je faisais souvent du vélo sur des routes Eurovelo bien signalisées qui suivaient de près des routes asphaltées. Cependant,  j'ai vu peu de voitures. Un cycliste n'a pas besoin de beaucoup de temps pour s'adapter à la lumière du Nord et aux immenses horizons.

Finlande - Lituanie 

Une navette m'a amené de Stockholm à Turku en Finlande. De là, je suis allé dans le sud des pays baltes. J'ai fait du vélo de Tallinn à Kaliningrad via l'EuroVelo 10 - Véloroute de la Baltique. Les paysages étaient époustouflants et les villes très vivantes. La région est de plus en plus populaire auprès des cyclotouristes. J'ai vu beaucoup de travaux en cours, les utilisateurs EuroVelo vont bientôt pouvoir profiter de pistes cyclables séparées.

Lituanie - Kaliningrad

Faire du vélo de la Lituanie à Kaliningrad a également été une belle expérience. Les plages et les paysages étaient magnifiques. Pour franchir la frontière séparant les deux pays, j'ai dû attendre deux heures. L'infrastructure des routes n'était pas terminée en Russie, mais cela n'avait pas d'importance car les Russes m’ont accueilli à bras ouverts. 

Pologne
En Pologne, j'ai suivi la piste cyclable Greenvelo qui traverse le pays principalement d'ouest en est. Des aires de repos composées d'un banc et d'une table (et parfois de toilettes) attendent les cyclistes tous les 20 km. Il n'est pas facile de se perdre car les routes sont bien signalées. Sans aucune carte sur mon vélo j'atteignis la frontière ukrainienne pour me rendre à Kiev. C'était la fin de l'été et l'Europe de l'Est était encore pleine de vibrations estivales.

© Jean Dujardin© Jean Dujardin

Ukraine

L'EuroVelo 4 - Véloroute de l'Europe Centrale à Kiev n'est pas encore très développée mais la capitale ukrainienne est assez facile d'accès car les routes sont plates. Les Ukrainiens sont des gens très chaleureux, toujours heureux d'accueillir les cyclistes. Chaque village a sa propre vie et certains agriculteurs m'ont même proposé de mettre mon vélo sur leur calèche. Mais j'ai préféré faire du vélo... L'été arrivant à sa fin, il était temps pour moi de me diriger vers le sud, en Albanie.

Europe de l’Est

J'ai traversé la Moldavie et le nord de la Roumanie pour finir sur l'EuroVelo 6 - Atlantique Mer Noire. En septembre, les couleurs ont commencé à changer et les températures baisser. C’était idéal pour faire du vélo. J’ai traversé les Balkans partiellement sur l'EuroVelo 6 - Atlantique Mer Noire jusqu' à Belgrade et sur l'EuroVelo 8 - Véloroute de la Méditerranée jusqu' à Patras. Faire du vélo en Europe de l'Est n’a rien à voir avec l’Europe du Nord. Ce sont des expériences uniques remplies de rencontres et d’émotions. 

Italie

Un voyage en bateau d'une nuit dans le sud de l'Italie m'a amené sur le côté ensoleillée de l'Europe, et ce même en novembre. L’EuroVelo 7 - Véloroute du soleil est un superbe itinéraire cyclable qui traverse des petits villages et vignobles calabrais. Mais je n'ai pas pu m'en empêcher, la Tunisie était si proche et si attirante.

Tunisie

J’ai fait du vélo du littoral jusqu'aux premières dunes du Sahara. C’était le détour parfait avant de regagner l'Europe à vélo.

France
Je suis rentré à vélo sur l'EuroVelo 4 - Véroute de l'Europe Centrale qui traverse la Normandie. C’était également un voyage à travers le temps et l'histoire. Ce fut une expérience extraordinaire.

EuroVelo est probablement l'un des secrets les mieux gardés d'Europe. Ce sont des voyages inoubliables et parfaits pour  un week-end ou pour un voyage de toute une vie comme celui que j'ai fait. J'ai été surpris de voir que les locaux étaient toujours là pour m’aider. Beaucoup de régions d'Europe promeuvent toutes « leur section » des routes EuroVelo.
C'est un projet sans fin qui non seulement stimule l'économie locale et coopérative mais rapproche également les personnes. Je ne peux que recommender de faire un voyage sur une des routes EuroVelo. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les voyages à vélo de Jean, vous pouvez consulter son blog.